Selon Jean-Michel Djian, « la politique culturelle est une invention française », née « d'une préoccupation constante des pouvoirs monarchiques, impériaux ou républicains de s'accaparer, au nom d'une mystique nationale, la protection d'un patrimoine artistique et par extension d'encourager ce qui le deviendra ». Jean-Michel Djian a-t-il raison ? En quoi la France est-elle si originale dans sa démarche ? A l'autre bout, pendant les années 1990, un nouveau concept est là aussi sorti de la bouche des dirigeants français : la France devient le fer de lance de la notion d'exception culturelle, qu'elle porte jusqu'à l'UNESCO. La France semble ne faire que se démarquer politiquement dans sa conception culturelle. Pourquoi le fait-elle ? Quels sont les dangers qui la menacent ? Et pourquoi au bout du compte tient-elle tant à son modèle ? Sommes-nous face, comme certains le prétendent, à une "religion d'Etat" ?

Bibliographie :
  • Hannah Arendt, La Crise de la culture, 1954
  • Alain Finkielkraut, la Défaite de la pensée, 1987.
  • Marc Fumaroli, L'État culturel : une religion moderne, Éditions de Fallois, 1991; rééd. Livre de Poche, 1999
  • Jacques Rigaud, L’Exception Culturelle, Grasset, Paris, 1995
  • Jean-Michel Djian, La Politique culturelle : la fin d'un mythe, Folio actuel, 2005
  • Xavier Greffe et Sylvie Pflieger, La politique culturelle en France, La Documentation française, 2009

Yann MIGOUBERT

Yann MIGOUBERT est agrégé de Lettres Classiques et docteur en études grecques.

Depuis 2003, Yann Migoubert est chef du Service culturel de la Faculté des Lettre de Sorbonne Université. Il a conçu de nombreuses manifestations artistiques et des festivals de grande ampleur dont la finalité visait à concilier divertissement, formation et recherche universitaires.