Le restaurant dans la littérature (XIXe-XXIe siècles)

C’est après la révolution française que les cafés, restaurants, bistrots se développent… et avec eux toute une nouvelle littérature de la sociabilité ! Flaubert, Hugo, Zola, Maupassant, Balzac : nombreux sont les auteurs de la modernité à s’intéresser à ces nouveaux usages de la table pour faire une peinture du Paris de leur époque et à leur suite les écrivains du XXe siècle (Proust, Queneau, Prévert, Perec, etc.) et du XXIe siècle. Peintures réalistes d’un monde où le ventre est mis à la fête, critiques sociales et morales d’une corruption par les sens, érotisation de la chair, plaisirs simples du quotidien : la nourriture devient un objet et un sujet d’écriture pour mettre l’eau à la bouche des lecteurs !